Salon de la traction animale
et du
cheval de trait
de Montmorillon
Lycée agricole 25 et 26 juin 2005


 .

Un Salon de la Traction animale Les compliments Langue de cheval
Les concours Les ateliers Journaux

.

L’établissement d’enseignement Agricole de Montmorillon, l’EPLEFPA Jean Marie Boulouxen partenariat avec l’Association des Chevaux de Trait de la Vienne et le Haras National de Saintes, organise

UN SALON DE LA TRACTION ANIMALE ET DU CHEVAL DE TRAIT 
Les 25 et 26 juin 2005 

Sur le site de la Ferme de l'établissement agricole.

·        Cette manifestation, qui est une première à Montmorillon, est organisée dans une optique professionnelle et technique et se veut le reflet d’une utilisation rationnelle et polyvalente du cheval de trait, en évitant l’aspect trop « folklorique » de ce genre de manifestation.

·        Les nombreuses demandes de formation exprimées dans ce domaine révèlent de réels besoins et un retour en force du cheval de trait comme partenaire des travaux de l’homme, tant dans la viticulture que le maraîchage ou le débardage. Il ouvre aussi des perspectives intéressantes dans le domaine de l’insertion sociale, de l’animation et des travaux communaux en zone péri urbaine et urbaine.

Programme
   
Samedi 25 Juin : 
Matin : Concours des Haras Nationaux Modèles et allures Chevaux de trait  (Il s’agit du premier concours de ce type à Montmorillon) :
   Les races présentées seront : Trait Poitevin, Percheron, Breton, Comtois, Ardennais
   Et en races Asines : Baudet du Poitou et Grand Noir du Berry

Après Midi :  Ateliers professionnels et démonstrations, Viticulture Bio, maraîchage, Polyculture élevage, débardage, et notamment :     Viticulture :
-        
Conférence sur l’utilisation des animaux, conséquences humaines, agronomiques, techniques et économiques
-        
Sur le terrain : conséquence sur la compaction des sols et influences sur la vigne et le vin, notion de « plantes compagnes » et solidarité « inter règnes » (animal, végétal et minéral)
-        
Démonstration de matériel (Promata…)

 Maraîchage :
-         Conférence sur l’utilisation du cheval en maraîchage et conséquences agronomiques et sur l’organisation des cultures etc…
-        
Démonstrations de matériel de maraîchage

 Polyculture élevage :
-        
Exposition de matériel et démonstrations
   Charrue hydraulique, cover crop, semoir combiné, épandeur à fumier, bineuse, distributeur centrifuge d’engrais…
   Ce matériel est prêté par le Domaine de Boisbuchet à Lessac (16)

Chevaux territoriaux
-         Stand photos et vidéo des différents chantiers : débardage, berges de rivières, entretien zones humides (Mouterre s / Blourde, Vienne Gorre…)

-        
Commentaires sur l’intérêt de ces chantiers (environnemental, économique et humains…)
-        
Présentation par la ville de Saumur de l’utilisation des chevaux de trait pour le ramassage des déchets en ville
  
Différents stands proposeront des informations sur les organisations agricoles, les métiers liés au cheval de trait, la bourrellerie, les matériels etc…
  
Des animations seront proposées tout au long de la journée…des visites du « jard’insolite » (jardin bio intégré au réseau Cocagne sur le site de l’EPLEA)
   Le soir un repas champêtre et festif sera organisé autour du four à pain avec fabrication de pain et musique traditionnelle Irlandaise et Bretonne par le groupe « Devil’s Dream »

Dimanche 26 Juin :

Matin : Randonnée attelée et cavalière sur « La route des brandes et des métairies » autour et dans Montmorillon de 9h à 12 h
   Inscriptions auprès de Virginie Sabourin à l’EPLEFPA : 05 49 91 03 97 
  
Bivouac possible à partir du Samedi Après Midi

Après midi : Concours d’attelage (Parcours en terrain varié) : ouvert à tout attelage (trait chevaux de sport, poneys…)
-        
Présentation par la ville de Saumur de l’utilisation des chevaux de trait pour le ramassage des déchets en ville
   Et bien sûr, toujours démonstrations, stands et animations…
   Des repas seront servis durant les deux jours par les cuisiniers de l’EPLEA de Montmorillon…

   Tarifs entrées : 3 € / personne (gratuité au moins de  15 ans)

 


* Les compliments à/aux:


On peut chaudement complimenter les commentaires très pédagogiques de Jérome Briand. Ils ont accompagnés et explicités toutes les diverses activités proposées.
index.43.jpg (20037 octets)
Maman et son poulain ont les queues très bien présentées.
Bravo.

?


Deux jeunes et bien sympathiques lycéens à l'entrée du parking auto.

 

Lire mon compte-rendu...


.

Langue de cheval

   Ce premier épisode a été organisé sur ses dépendances par le lycée agricole de Montmorillon

   Les maîtres mots de la réunion sont : modernité - durabilité - le cheval dans tous ses états.

   Tous ceux qui ont travaillé pour concrétiser ce premier salon ont toutes les raisons d'en être satisfaits.
   Une création est une expérience de tous les dangers.
   C'est un succès.

   Le visiteur très intéressé à plus d'un titre que je suis a particulièrement fait attention au cadre, aux présentations et à leur esprit.

   Il faut reconnaître que mes expériences précédentes m'avaient déçu.

* Concours de modèles et allures, samedi matin :
   Le concours a débuté par celui du Baudet du Poitou, le plus ancien âne importé en France.

   Il a été suivi par un très intéressant concours Poitevin-mulassier.
   La région est en manque d'eau, la nature a choisi cette matinée pour procéder à un arrosage tardif et bien désagréable.
   Cela n'a pas contrarié la bonne humeur de certains éleveurs qui ont «mouillé la chemise» pour continuer à présenter leurs pensionnaires.
   Je me suis plus particulièrement intéressé à un jeune étalon, Pictave, mâle de 2 ans qui a une belle robe grise.
   Chez les chevaux, ce sont les mâles qui portent les signes distinctifs flamboyants de leur race (comme les coqs) au contraire des juments qui, elles, sont plus ternes.
   Pictave dispose à mon humble avis des attributs d'une fière lignée. Il ne lui reste plus qu'à le faire reconnaître.
   Le jury semble moins enthousiaste que moi. Il cache son jeu ! Il lui a attribué une note de 14. Note qui n'assure pas automatiquement sa venue au 
concours national de Dampierre.
   Pourtant, je l'y verrais bien. Espérons.
   Il est encore bien jeune. Il dispose de toutes ses chances pour les années à suivre.
   Les autres animaux présentés étaient forts intéressants à voir. Le Poitevin, du fait de ses origines diversifiées, propose des formes et des couleurs également diverses.

   Des concours de Percherons et de Bretons ont suivi.

* Matériel de cultures :
   L'association PROMMATA a participé à la présentation sur stand informatif. Elle a apporté plusieurs constituants essentiels de ses outils évolutifs.
   Une platine reliée directement au cheval sur laquelle ont peut, suivant les travaux à réaliser, installer tour à tour plusieurs outils.
   Une démonstration de labourage avec deux chevaux a été réussie malgré un sol très sec.

   Un autre organisme montrait une machine épandeuse graines/engrais.

* Débardage :
   Les démonstrations ont débuté par une comparaison de débardage machine/cheval. Le cheval se défend fort bien.
   Cette spécialité est fortement connue. Elle est souvent présentée.

* Activité urbaine :
   La «SA Performance Environnement» a créé un concept de collecte des cartons et plastiques dans la ville de Saumur; Elle combine deux chevaux 
tractant une benne spécialisée et un camion transporteur pour parcourir une distance plus importante.
   Elle affirme que ce service permet une économie d'environ 20% sur le prix du service tout moteur correspondant.
   La race choisie est le Trait Comtois. Ce choix, à mon avis, ne relève pas du hasard. Il tient compte du gabarit du cheval, donc de ses possibilités 
puissance/poids, favorables.

* Commentaires :
   Les visiteurs qui ne connaissent pas le cheval de trait ont pu constater naturellement qu'il peut rendre encore bien des services au sein de nos 
économies; aussi bien à la campagne qu'en agglomération.
   Il faut pour cela en organiser le retour en évitant de faire n'importe quoi.

   Le lycée de Montmorillon est sous cet angle maintenant un rendez-vous incontournable. Il offre et offrira encore plus en un même lieu, tout ce qu'il est nécessaire de savoir pour mettre le cheval de trait au boulot.

   L'établissement propose des formations équines pour des jeunes scolarisés et également pour des adultes ayant besoin d'une formation spécifique équine. Autrement dit, c'est un service complet.

   Ce salon est plutôt destiné à l'information de ceux qui en ont besoin.
   Il n'y a pas été prévu des opérations festives.
  Certains sont venus de loin spécialement pour voir. C'était le cas de deux personnes qui m'ont transporté pendant quelques minutes entre la sortie du salon et les portes de Montmorillon. Ils ont fait dans la journée l'aller et retour depuis le département de l'Essonne...

   Un rendez-vous incontournable. Le succès du premier va motiver la participation d'autres activités pour l'année prochaine.

* Remerciements :
   Le salon et ceux qui l'ont organisé ont été particulièrement sympathiques.
   En parcourant pédestrement les quelques kilomètres qui séparent le lycée de mon hôtel à Montmorillon, j'ai demandé mon chemin à un automobiliste qui effectuait un demi tour. C'était un cadre du lycée qui m'a transporté.
   En quittant toujours aussi pédestrement la ferme du lycée, j'ai échangé quelques mots avec deux jeunes élèves qui faisaient «la police» à l'entrée du parking auto.
   Ils s'étonnèrent que je n'aille pas récupérer mon véhicule... Ils ont recherché parmi les véhicules sortants une voiture qui pourrait m'emmener.
   Voilà deux jeunes gens de qualité, très sympathiques, qui font honneur au lycée... Qu'ils en soient remerciés du font du coeur et félicités.
   Je me fais un plaisir de les dénoncer ici, hi !
.

Les concours

* Arrivée des chevaux de trait    

index.1.jpg (17476 octets) index.2.jpg (15676 octets) index.3.jpg (30150 octets) index.4.jpg (23918 octets) index.5.jpg (22137 octets)
index.9.jpg (20395 octets) index.18.jpg (31466 octets) index.19.jpg (18496 octets) index.22.jpg (17046 octets)  

* Concours Baudet-du-Poitou :

index.6.jpg (31403 octets) index.7.jpg (35741 octets) index.8.jpg (27339 octets) index.10.jpg (32569 octets) index.11.jpg (26938 octets)
On toise
index.12.jpg (28556 octets)
N° 5 Quinine de Bellevue
Fernant Chassat
index.13.jpg (22581 octets)
On cherche la pu-puce
index.15.jpg (34665 octets) index.16.jpg (22057 octets) index.17.jpg (23160 octets)
N° 6 Pardinesse de la Clou
François Ressegand
index.20.jpg (22010 octets)
Le jury délibère
index.21.jpg (24564 octets) index.23.jpg (27463 octets)
Avancera, n'avancera pas ?
   

* Concours des Haras Nationaux Modèles et allures Chevaux de trait  Poitevin-Mulassier
Il était une fois,
Pictave

Le chouchou
Cheval-de-trait

index.24.jpg (22874 octets)
Mâles de 2 ans
N° 1 Pictave
Hélène Danes
index.25.jpg (20692 octets)
N° 1 Pictave
Hélène Danes
index.26.jpg (23661 octets)
N° 1 Pictave
Hélène Danes
index.27.jpg (27750 octets)
N° 1 Pictave
Hélène Danes
index.28.jpg (19734 octets)
N° 1 Pictave
Hélène Danes
Poitevin-Mulassier index.29.jpg (25997 octets)
Mâles de plus de 3 ans
N° 2 Mirambeau de la Fat
Bernard Courtois
index.30.jpg (21384 octets)
N° 2 Mirambeau de la Fat
Bernard Courtois
index.31.jpg (24250 octets)
N° 2 Mirambeau de la Fat
Bernard Courtois
index.32.jpg (21037 octets)
N° 2 Mirambeau de la Fat
Bernard Courtois
index.34.jpg (17814 octets)
Pouliches de 2 ans
N° 3 Paria
Grégory Chollet
index.35.jpg (19124 octets) index.36.jpg (20442 octets)
Poulinière suitée avec sa petite mile
index.37.jpg (31101 octets)
Poulinière non suitée
Irma
Didier Chambon
index.38.jpg (17467 octets)
Poulinière non suitée
Monalisa d'Aubigny
Franco Mannato
index.39.jpg (24695 octets)
Monsieur le Président se méfie de l'étalon.
Il a raison.
index.14.jpg (25658 octets)    

* Autres races :

index.40.jpg (18441 octets)
Trait percheron
Lecture de la puce
index.41.jpg (19242 octets)
Trait percheron
index.42.jpg (18570 octets) index.46.jpg (22254 octets) index.47.jpg (17970 octets)
index.44.jpg (24522 octets) index.45.jpg (24189 octets)      

.

Les ateliers

Machines (PROMMATA) Maréchal ferrant Ramassages, ville de Saumur

 


 

Journaux 

Equins - Attelage et chevaux de trait au service d'une agriculture durable
   Le cheval de trait, passé depuis un demi-siècle des campagnes à l'étal du boucher, devient "un outil très prisé" des tenants "d'une agriculture saine et durable", selon les responsables du lycée agricole de Montmorillon (Vienne) qui en font la promotion.

   "Des demandes de formation nous parviennent de toute la France", a expliqué à l'AFP Gérard Coti, formateur en agronomie au sein de l'Etablissement public d'enseignement agricole de Montmorillon. Un engouement qui traduit "un retour en force du cheval de trait comme partenaire des travaux de l'homme dans la viticulture, le maraîchage ou encore le débardage", selon M. Coti.

   Cette réussite a incité ces enseignants a créer, avec l'Association des chevaux de trait du département, un Salon de la traction animale et du cheval de trait, qui a attiré la semaine dernière un millier de visiteurs. Essentiellement professionnels, ils sont venus de toute la France pour échanger leur expertise en matière d'agriculture durable.

   Des étudiants-maraîchers sont venus se renseigner sur les formations dispensées par l'établissement et suivre les conférences et la démonstration de matériel de PROMMATA. Cette association promeut un "machinisme moderne agricole à traction animale" et apporte ses compétences dans les pays en voie de développement.

   Un atelier "chevaux territoriaux" a présenté le débardage de bois à traction animale. Les chevaux ont l'avantage de pouvoir opérer dans des zones très difficiles d'accès, par exemple sur des sites encore marqués par la tempête de 1999. Mais surtout ils laissent les lieux parfaitement en l'état, contrairement aux tracteurs et autres imposants véhicules agricoles.

   La ville n'a pas été oubliée. La "SA Performance Environnement", qui opère à Saumur, est venue effectuer une démonstration de collecte de déchets en centre-ville au moyen de chevaux de trait parfaitement dociles et habitués à cette tâche.

   Outre ces professions de foi en faveur d'une agriculture "raisonnée", les visiteurs ont pu assister, deux jours durant, à des démonstrations de débourrage, de dressage, de traitement du cuir sur un stand de sellerie. Un inévitable concours d'allures a opposé chevaux de trait poitevins, comtois, percherons et ardennais. "L'idée était de réunir les différentes activités liées au cheval de trait sans pour autant tomber dans une sorte de folklore, quasi-inévitable dans ce genre de manifestations", ont conclu les organisateurs.

Source : AFP


Dernière mise à jour: jeudi 07 juin 2007